Hôtel le Cep, Beaune : comme à la maison mais en mieux !

Bon on doit l’avouer : c’est notre chouchou à Beaune …

Le Cep, c’est l’essence même de l’art de vivre et de l’accueil bourguignon.

Tout d’abord, à la réception, Stéphanie m’accueille avec un immense sourire. Pour moi ce sera en français mais ce sera ensuite une réceptionniste chinoise qui accueillera en mandarin le couple fraîchement arrivé de Shanghaï entré derrière moi. Puis le bagagiste s’empare de ma grande valise orange comme si elle pesait une plume pour me conduire dans ma chambre et là : ravissement… Jean-Claude, le maître des lieux, m’a délicatement attribué la suite La Rochepot que je nommerai désormais « ma » chambre dans le monde entier ! Dans cette suite délicatement décorée de tissus japonais tout est coordonné, jusqu’à l’entourage de la psyché de ma salle de bains !

 

 

 

 

 

 

A l’heure de l’apéritif, j’ai rendez-vous avec Jean-Claude pour travailler ensemble. Comme à son accoutumée, mon hôte m’attend vers la cheminée et m’accueille avec un « tu vas bien ma belle ? ». Il ne faut en aucun cas se laisser impressionner par sa haute taille, il est comme sa maison Jean-Claude : classe, distingué, raffiné et très chaleureux. C’est en dégustant un de ces derniers achats à la célèbre Vente des Vins des Hospices de Beaune que nous étudions notre prochain déplacement au Brésil. Il accueille ses clients fidèles qu’il appelle ses amis – et il en a beaucoup des amis, et dans le monde entier qui plus est !- en partageant avec eux ce vin de Bourgogne auquel il voue une véritable passion, très vite communicative.

Puis après une soirée en ville avec Aline je regagne ma voluptueuse chambre avec délice.

Au petit matin c’est la musique douce de mon Night Cove qui me réveille mais aussi la lumière qu’il diffuse me donnant  la sensation que ma chambre s’ensoleille en ce pâle jour de décembre.

Je suis une des premières à arriver au petit déjeuner. Après avoir été très aimablement saluée par le barman, une délicieuse dame très attentionnée, en me conduisant à ma table dans le caveau me dit : « cela fait plaisir de vous revoir, comment allez-vous ? » J’ai tout à coup l’impression d’être célèbre et d’être de retour à la maison, voilà qui est bon pour le moral en ce petit matin frisquet ! Le buffet du petit déjeuner est généreux, à l’image de la maison. Outre les viennoiseries, œufs, yaourts, confitures … je me laisse tenter par le plateau de fromages régionaux accompagnés d’une petite baguette de pain très croustillante. Les plus téméraires peuvent même démarrer avec un verre de vin de Bourgogne bien sûr !

C’est un peu triste que je laisse ma chambre derrière moi avec un seul regret : n’y avoir passé que quelques heures !

Le coup de cœur d’Emmanuelle : le feu de cheminée dans le salon principal

Le coup de cœur d’Aline : la situation de l’hôtel : au cœur de Beaune

On aime aussi : le bar ouvert 24H/24

 

 
 

 

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *